logo_pour_article

bibliotheque

PERMANENCES BIBLIOTHÈQUE A LA CASE A PALABRES

francoise_garbe

 

L’association gère une bibliothèque mise à la disposition des membres qui souhaitent s’informer, se documenter ou préparer leur cheminement. Elle est gérée par Françoise Garbe et les permanences se tiennent à la Case à Palabres, les premier et troisième jeudi de chaque mois de 16h à 17h30.

Cette permanence est à la fois un temps pour regarder les livres ou revues ( certains sont très beaux, d’autres très intéressants ) – parmi ces livres on trouve des guides très parlant pour préparer son futur pèlerinage – et un temps pour échanger tranquillement sur l’association ou autres…si on le souhaite.

Françoise Garbe est à la disposition des personnes qui cherchent à se renseigner sur l’Association ou le chemin jusqu’à Saint Jacques de Compostelle. Elle est aussi à la disposition de ceux qui souhaitent emprunter un livre, guide ou revue dont vous trouverez la liste ci-dessous.

La Case à Palabres est située 44 rue Pontis à Salon de Provence (04.90.56.43.21).

La Case à Palabres étant en centre ville, voici quelques solutions pour vous garer :

1. parking gratuit derrière la gare SNCF (bd Danton) avec navette gratuite jusqu’au centre ville

2. parking gratuit au Bourret près de la gare vers le pont de chemin de fer

3. parking gratuit des Bressons à la jonction de la rue Félix et Pyat et de la rue des Frères Lamanon.

 

lire

Vous trouverez, ci-dessous :

– la liste des guides en téléchargement

pdf

– la liste des revues et des magazines en téléchargement

pdf

– le tableau des livres en prêt à notre bibliothèque

pdf

 

La grille d’évaluation d’un livre afin de participer à l’enrichissement de la bibliothèque.

Grille à retourner à Françoise Garbe : fran.garbe@orange.fr

 

livre_ouvert

 

epa03295171 File picture dated 07 July 2011 shows the facsimile edition of the Codex Calixtino or Calixtinus Codex that was displayed at the Santiago de Compostela Cathedral. The original of this priceless 12th-Century book disappeared from the Cathedral of Santiago de Compostela a year ago in one of the countrys biggest ever art thefts. Spanish National Police have arrested 4 suspects of stealing the Codex Calixtino or Calixtinus Codex book, being displayed at the Santiago de Compostela Cathedral. The original of this priceless 12th-Century book disappeared from the Cathedral of Santiago de Compostela a year ago in one of the countrys biggest ever art thefts. The main suspect, an electrician, and three other people have been arrested on 03 July 2012. The Police found 1,2 millon euro and 8 copies of the manuscript during house searches. EPA/LAVANDEIRA JR

Le Codex Calixtinus ou Liber Sancti Jacobi

Les principales parutions données à titre d’information et quelques rappels d’ouvrages importants

Vient de paraître d’un auteur-femme, A.L. Host, « La voie des coeurs nomades », 62 jours sur le Chemin de Compostelle »

host

host2

Vient de paraître « Un voyageur sur le chemin : Compostelle », de Serge B. D’origine serbe et tzigane-allemand, Serge B. a passé son enfance sur les routes de France avec sa famille. Autodidacte dans la vie, le travail a commencé très jeune pour lui, et la vie lui a tout appris ; les gens, la nature et les animaux lui ont permis de découvrir la réalité de ce monde, en bien ou en mal. Malgré une grave maladie qui le handicape, malgré les coups durs de la vie, il a voulu savoir si son corps et son mental pouvaient le mener au bout du chemin…
Son livre vient de paraître chez Edilivre :
https://www.edilivre.com/un-voyageur-sur-le-chemin-compostelle-serge-b.html#.WDyb82Vvjcc

serge-b

Vient de paraître : le nouveau livre de Claude Personeni, l’écrivain marcheur (frais de port offerts pour les commandes par Internet).

personeni

Un nouveau livre de Xavier Vallais pour les pèlerins « connectés »…

xavier-vallais

A lire et relire le livre de Bernard Gicquel : « La légende de Compostelle ». Analyse et traduction du «Liber sancti Jacobi» qui désigne l’ensemble des textes réunis dans le «Codex Calixtinus» (1160-1164) et qui représente un véritable guide de pèlerinage. Montre que les premiers déplacements de masse vers Compostelle furent d’abord le fait de soldats attirés par les souverains espagnols pour participer à la Reconquista avant d’être ceux de pèlerins en dévotion.

gicquel

Histoire(s) des chemins de Compostelle. Écrit par Christian Sambin, édité par Magellan & Cie

Broché, 144 pages, paru mi-septembre 2015, 15 €. Disponible chez les libraires et sur Internet

Encore une publication sur Compostelle ! Encore le carnet de souvenirs d’un marcheur ! Non, un livre différent, une explication courte et facile à lire agrémentée d’une soixantaine d’illustrations et de cartes, pas non plus l’histoire, avec rois, batailles et dates.C’est l’explication simple des étapes de la formation de ce parcours mythique. Écrit par un pèlerin ayant parcouru les différents chemins français et espagnols, ce récit permet de saisir comment la détermination des puissants sut utiliser et amplifier la conjonction d’évènements. La foi des pèlerins, alliée aux roitelets chrétiens du nord de l’Espagne fortement appuyés par l’Église, a servi de ferment pour la lente et efficace Reconquista. Il s’agissait de repousser hors de la péninsule ibérique l’envahisseur musulman, le brillant émirat des Omeyyades de Cordoue, foyer d’une grande culture du VIIIe au Xe siècle. Le contexte de l’époque et la légende de Saint Jacques, largement explicités, ouvrent à la compréhension de l’histoire millénaire de ces itinéraires qui connurent âge d’or et déclin, puis le renouveau actuel. La fréquentation de ces routes dépassa l’objectif initial. Elle devint au cours des siècles l’expression européenne, aussi bien de la recherche du sens de la vie que celle d’une foi vive. Agrémenté d’histoires et de commentaires, cet ouvrage se termine par la description des différents itinéraires, à la fois médiévaux et très actuels.

« Les pèlerins modernes reproduisent à leur manière les désirs, les intentions et les gestes séculaires accomplis par des centaines de milliers d’autres pèlerins avant eux sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Ces itinéraires convergents vers le tombeau supposé d’un disciple du Christ, au bout du Finisterre espagnol, permettent à toutes les nationalités, toutes les envies et toutes les motivations de se côtoyer pendant l’effort. La marche ou la recherche du dépassement de soi sont physiques autant que spirituelles, et il est probable qu’il en était de même dans les les passés.Entre légendes et réalité, l’histoire de ces chemins parcourus par des foules de plus en plus nombreuses permet de mieux comprendre ce qu’ils représentent pour les consciences d’aujourd’hui. Elle nous rappelle également les traces profondes laissées par la période médiévale, au cœur des paysages traversés comme au plus intime de notre culture européenne commune ».

Christian Sambin, marcheur et voyageur, a parcouru plusieurs fois les itinéraires de Compostelle. Loin des témoignages à la mode, son texte présente les faits, l’histoire et la légende de cette route mythique qui séduit toutes les générations. Il a par ailleurs publié avec Didier Destremau Le Roman de la Syrie aux éditions du Rocher (2012).

 

sambin

Bibliothèque du pèlerin vient de sortir !  Il est magnifique. Une oeuvre de Mathilde Cortes, frappée d’or et d’étoiles, qu’Edouard Cortes a juste introduit et conclu. A lire et à offrir. Aux Editions Fayard.

Bibliothèque du pèlerin
« Marcher et donner du sens à nos pas, voilà ce que nous aimons. Après trois pèlerinages à pied vers Compostelle, Jérusalem et Rome, nous rassemblons ici quelques fleurs cueillies au bord du chemin et au fond de notre bibliothèque.
Un pèlerin, même solitaire, ne marche jamais seul. Nous avons toujours le sentiment de prendre part à une aventure collective. Sur la route ou dans les lignes, nous nous savons rejoints, non par des fantômes, mais par une compagnie, des frères aînés. Ces pèlerins nous précèdent par monts et par mots. »
Mathilde et Édouard Cortès

Mathilde et Édouard Cortès présentent ici une cinquantaine de textes sur le pèlerinage, anciens et contemporains, qui les ont portés dans leur marche ou dans leur foi.
Parmi les auteurs : Parmi les auteurs : Paule Amblard, Geneviève Duboscq, Gaële de La Brosse, Ignace de Loyola, Bernard Ollivier, Pétrarque, Jean-Christophe Rufin, Alix de Saint-André, Léon Tolstoï, Charles Peguy, Henri Vincenot, Patrice et Roger Martineau, François-Xavier Maigre, Sébastien Sebastien de Fooz, Falk van Gaver, Luc Adrian, Gilles Donada, Raphaël Stainville, Léonnard Leroux, Olivier Lemire…Et une nouvelle inédite d’Édouard Cortès.

Écrivain-voyageur, Édouard a traversé le Caucase à pied, roulé de Paris à Kaboul et de Paris à Saïgon en 2CV. Il partage sa vie entre les voyages, l’écriture et la réalisation de films. Après des études d’histoire et de relations internationales, Mathilde s’engage dans l’action humanitaire. En 2007, leur voyage de noces les mène à pied de Paris à Jérusalem. Trois enfants plus tard, ils repartent en famille vers Rome. Ils ont publié Un chemin de promesses (XO, 2008), En chemin vers Rome (XO, 2013) et L’Esprit du chemin. Compostelle, Rome, Jérusalem (Arthaud, 2014).

cortes

Un nouveau roman de Patrick Tudoret : Tristan Talberg, écrivain reconnu, se voit décerner le prix Nobel. Mais… il n’en veut pas. Misanthrope, en deuil d’une épouse aimée, il est pris de panique devant le vacarme médiatique provoqué par le prix et décide de s’enfuir de Paris. Réfugié chez des amis, traqué par la police qui pense à un enlèvement et par une meute de journalistes en quête d’un scoop, il doit encore fuir vers des horizons dont il ignore tout. Sur la route de Compostelle, il retrouvera le goût de vivre.Bouleversant et drôle à la fois, c’est le roman d’un amour fou où s’entrecroisent récit et lettres à une femme aimée.

Mise en page 1

 De Léo Gantelet : Shikoku : les 88 temples de la Sagesse

shikoku-gantelet

Il s’agit du récit du « Pèlerinage des 88 temples de l’Ile de Shikoku au Japon que Léo Gantelet a fait à l’automne 2006. En 50 jours de marche à pied et 1400 km parcourus, il a accompli le tour de cette Île et visité chacun de ces 88 temples bouddhistes.

Editions de l’Astronome – Prix 18,00 euros

 

Un incontournable : Guide Spirituel des Chemins de Saint Jacques par Gaële de La Brosse

le_guide_spirituel_des_chemins_de_saint_jacques

Ce guide réalisé sous la direction de Gaële de la Brosse est très apprécié des pèlerins. Chaque page est riche en renseignements de tout ordre et concerne directement chaque pèlerin qui envisage son cheminement en tant que démarche spirituelle. Bon nombre de textes invitent à la méditation et à la réflexion. A lire sans modération …

Éditions Presses de la Renaissance – Prix: 14,50 euros

 

Le premier dictionnaire de saint Jacques et Compostelle

dictionnaire_compostelle

De A à Z, mille entrées, à la fois historiques, géographiques, thématiques, pratiques, biographiques, critiques et parfois humoristiques pour mieux connaître saint Jacques et Compostelle. Sous une forme facile à consulter, les auteurs font partager leur double expérience érudite et pèlerine en abordant tous les aspects des cultes à saint Jacques et du pèlerinage.

8 Euros – Format 12×19, 192 p. Editions Jean-Paul Gisserot

 

De Georges Bertin : « La tribu du lâcher prise »

la_tribu_du_lacher_prise

Cet ouvrage est issu d’un rêve de jeunesse concrétisé par l’auteur à soixante et un ans: mettre ses pas dans ceux des pèlerins qui, depuis deux millénaires, suivent le chemin des étoiles pour se rendre en Galice au tombeau de l’Apôtre Jacques. Après avoir présenté les figures vivantes du chemin dans un ouvrage précédent, il propose ici quelques clefs de lecture: lâcher prise, néo tribalisme, nouvel âges des pratiques pèlerines et tente, dans une démarche transculturelle, d’explorer l’histoire, les mythes et symboles qui structurent l’imaginaire pèlerin.

L’auteur, Georges Bertin, est docteur habilité à diriger les recherches  universitaire en sciences sociale. Il est membre du Centre de Recherches sur l’Imaginaire, directeur d’Esprit Critique et président du Cercle d’Etudes Nouvelles d’Anthropologie, conférencier et auteur d’une vingtaine d’ouvrages.

Editions du Cosmogone – Prix du livre: 15,80 €

 

Un recueil de poésies de Sara Do, administratrice des Amis de saint Jacques de Compostelle dans la Sarthe. Une poétesse, une musicienne, une chanteuse-compositeur et.. une pèlerine. Sa formule de salutation n’est pas « Cordialement » mais « D’étoilement ». Cliquez sur l’icône ci-dessous pour visionner un diaporama de présentation.

diporama

Atelier d’écritude TerraGalice

a la joie de vous annoncer la sortie du livre :

L’Accordéâme

chant poétique

de

Sara Do

Le 1er octobre 2015

 Poésie chantante (80 pages environ)

Broché, 14 x 21 cm, couverture cartonnée tradition.

Quelle vérité sur la poésie de Sara Do ?

La poésie passerait-elle par quelques envolées laissant pantois le lecteur, lorsqu’il lit les poèmes de Sara Do, et qu’à sa grande surprise, il communique avec les étoiles ? Ici, l’art donne lieu à un ensemble de mots magiques, aux rimes célestes, mais encore avec la liberté de montrer le temps qui passe en mots venus du cœur, pour les faire nôtres, les faire naître en nous pour égrener les jours. Et même la mémoire retient ces vers, cette métrique qui sublime la vie.

Thierry Texedre, le 15 août 2015.

PASSER COMMANDE Vous pouvez dès à présent commander le livre à l’adresse suivante :

Sara Do – TerraGalice

13 bis, rue Dorée

72300 Sablé sur Sarthe

 

Prix 15 euros + 4 euros de frais de port : 19 euros

Chèque à l’ordre de l’Atelier d’écritude Terragalice

* N’oubliez pas d’indiquer votre nom et adresse en clair et de préciser si vous souhaitez une dédicace.

Pour plus d’information, écrire sur la boite mail : terragalice@hotmail.fr

Et/ou téléphoner au 06.31.60.96.07 – 02.43.95.66.03

 

Pierre Réveillon vient de publier « Mot à Mot, Pas à Pas vers Compostelle ». Ce carnet de voyage poétique relate le chemin parcouru de l’Anjou au Cap Finisterre, via Saint-Jacques de Compostelle, en trois mois.. 85 poèmes écrits en marchant, au fur et à mesure des étapes, du Puy-en-Velay à ce bout du monde espagnol.. C’est ainsi que la tête a parcouru les mêmes 2220 kilomètres que les pieds..  On y retrouve les personnes rencontrées, les humeurs, les ressentis, les paysages traversés, des rêves, des pensées, une certaine philosophie de la vie qui évolue même sur cette longue période de marche et toujours, toujours, une volonté d’aller jusqu’au bout..  Le rythme des textes est induit par les pas ; leur légèreté ou leur sérieux suit les aléas du chemin…
Cliquez sur l’icône ci-dessous pour en savoir plus et découvrir un des poèmes.

site

« L’Hospitalité sur les Chemins de Compostelle » écrit par Louis Janin et le Père Sébastien Ihidoy avec une préface de Jean Claude Bourlés. A la demande de l’ancien président de l’association, Yves Deroubaix, et d’Anne-Marie Perez du Conseil d’Administration actuel, la bibliothèque a fait l’acquisition de cet ouvrage. Ce livre présente le rôle que joue l’hospitalier dans la vie du pèlerin et montre en quoi consiste cette fonction (cette mission peut être exercée sur un temps très court, et se renouveler, éventuellement, en toute liberté ). Yves a très bien connu Louis Janin et en garde un merveilleux souvenir. Ce livre sera disponible auprès de Françoise Garbe à la  bibliothèque de l’association dès le 1er jeudi de septembre. Cliquez sur l’icône ci-dessous.

site

hospitalite

Un nouveau livre d’Antoine De Baecque. Ils ont été des milliers, chaque année depuis le Moyen Age, à répondre à la voix de Compostelle. Et chaque année depuis le Moyen Age, il s’en trouve un ou deux pour raconter, étonnés d’avoir eu le courage d’aller jusqu’au bout, anxieux de transmettre les petits secrets du chemin et leur découverte du grand mystère. Leur voix est pleine de poésie, ou bien d’humour, d’autodérision ou de sagesse. Antoine de Baecque, à la fois historien et randonneur, les a réunies pour qu’elles composent, toutes ensemble, un guide pratique et spirituel destiné à tous les amateurs de randonnée, pèlerins d’un jour ou d’un mois. Au sommaire, 60 textes réunis, présentés par Antoine de Baecque. Guides des chemins de Compostelle Récits et témoignages des pèlerins Variations sur un triomphe pédestre: chants, fictions, poèmes…

Antoine de Baecque est historien et critique de cinéma, notamment aux Cahiers du cinéma, dont il a été rédacteur en chef (1997-1999), puis à Libération, dont il a dirigé les pages culturelles (2001-2006). Auteur de plusieurs livres de référence dans les domaines du cinéma et de l’histoire, il s’interesse maintenant aussi à la randonnée ( Ecrivains randonneurs, La Traversée des Alpes…). Une histoire des chemins est prévue chez Perrin pour septembre 2015.
debaecque4

 

Un extrait du livre de David Le Breton « Eloge de la marche » que vous pourrez retrouver à la bibliothèque. 

« La marche libère des contraintes d’identité. Hors de la trame familière du social, il n’est plus nécessaire de soutenir le poids du social, il n’est plus nécessaire de soutenir le poids de son visage, de son nom, de sa personne, de son statut social… Elle amène à se défaire du fardeau parfois d’être soi, elle relâche les pressions qui pèsent sur les épaules, les tensions liées aux responsabilités sociales et individuelles.
Le marcheur tombe les masques car personne n’attend de lui qu’il joue un personnage sur les sentiers Pour une durée plus ou moins longue, il change son existence et son rapport aux autres et au monde ».

eloge-de-la-marche

Quand saint Jacques est enrôlé pour la guerre.. Bonne lecture.

matamore

Un des plus beaux textes sur le sens profond du pèlerinage …

« Le Pèlerinage est une Marche vers un Lieu Sacré »

Le pélerinage est une marche vers un lieu sacré. Le pèlerin ne va pas au hasard, il marche vers ce qui fait sens à ses yeux, vers une promesse. Celui qui entreprend un pèlerinage attend ou espère que son parcours qui recouvre un sens singulier – il est un acte de foi – lui ouvre les yeux sur un sens supérieur au contact de ce lieu sacré, et dévoile une réalité transcendante. Le pèlerin cherche du sens sous ses pas. Mais le paradoxe est que cette démarche fait fond sur le non-sens du monde tel qu’il va dans sa réalité profane.

  Le pèlerin part parce que, dans sa vie ordinaire, il n’a ni le temps ni la possibilité de faire l’expérience de cette transcendance, ou plutôt parce que cette expérience prend place dans un cadre inadéquat. La mise à distance du monde profane, des soucis qui le régissent, des exigences qui le régulent, s’opère par la marche qui éloigne d’un lieu physique pour conduire vers un lieu métaphysique, en contact avec la transcendance.

  Le temps de la marche qui mène jusqu’au lieu sacré n’est donc pas accessoire, il est indispensable. Il s’agit de ressentir dans sa chair et de vivre dans la durée cette préparation à la rencontre du mystère. L’ouverture de son coeur et de son esprit passe par un travail sur le corps qui s’accomplit, pas après pas, sur le chemin qui mène au lieu sacré. La marche défait les noeuds qui nous tiennent à ce monde matériel et intéressé, elle spiritualise le corps, c’est-à-dire permet à l’esprit de l’habiter à nouveau.

  Le pèlerinage est, par conséquent, ouverture au sacré, mais aussi, et peut-être, d’abord, ouverture à une dimension de soi, par ailleurs négligée.

Christophe Lamoure, Petite philosophie du marcheur, Edition Milan.

lamoure_philo-marcheur-p

Un nouvel Atlas des chemins de Compostelle vient de paraître. Cliquez sur l’icône ci-dessous pour le découvrir.

site

 

Chemins de Compostelle et Patrimoine Mondial – Denise Péricard-Méa et Louis Mollaret

320 p. / 28,00 €

« Ils passaient par là », dit-on souvent. Mais qui ? Et où ? Ce livre présente la genèse et, parallèlement, une lecture critique des dossiers de l’inscription de monuments français sur la liste du Patrimoine Mondial au titre des chemins de Compostelle en 1998. Il utilise également les résultats de recherches inexploités à l’époque. Cet ouvrage montre que les postulats sur lesquels reposaient ces dossiers sont faux : il n’y avait pas plus de foules pèlerines que de chemins spécifiques. Les monuments évoqués dans ce livre ont été vus seulement en fonction de Saint-Jacques de Compostelle. Or, il est possible d’en faire les témoins symboliques de la culture pèlerine caractéristique de l’Europe médiévale et de leur rendre leur propre valeur en les replaçant dans la lumière qui était la leur : certains de ces sites ont été des buts et non de simples étapes, des points d’arrivée et non de banals “dortoirs” sur les supposés chemins de Saint-Jacques, d’autres ont été des lieux de piété à l’usage des fidèles ou des moines, d’autres enfin des structures créées pour l’accueil de tous les voyageurs.

Denise Péricard-Méa, Docteur en Histoire de l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, est membre associé de la Société des Historiens Médiévistes de l’Enseignement Supérieur Public et chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, Paris I-Sorbonne-CNRS. Elle a créé la Fondation David Parou Saint-Jacques pour poursuivre des recherches pluridisciplinaires sur saint Jacques et Compostelle.
Louis Mollaret, pèlerin sur des tronçons du chemin de 1997 à 2000, et en 2001 de Lectoure à Compostelle, a été Président de l’association des amis de saint Jacques en Provence (1998-2001) et fondateur de l’Union des associations jacquaires de France. Il est Président de la Fondation David Parou Saint-Jacques.

POUR EN SAVOIR PLUS, UNE ÉMISSION À ÉCOUTER : France Culture

Sur le net : Sud-Ouest et www.parou-saint-jacques.info

arton32

Nouveau livre de Michel Simonet : « C’est un immense bonheur pour moi de vous annoncer la sortie du livre COMPOSTELLE … un chemin vers la lumière (Tome 2) qui fait suite au premier tome intitulé COMPOSTELLE … un chemin qui mène à Dieu. Avec ce nouvel ouvrage et suite à vos remarques, nous avons estimé nécessaire d’en modifier légèrement la présentation et le contenu. Soucieux de respecter l’esprit du chemin à travers le récit mettant en scène le vécu quotidien du pèlerin, nous nous sommes efforcés d’éclairer, par des méditations profondes sur les lois fondamentales et éternelles de la vie, la richesse qu’accompagne la découverte des innombrables facettes du pèlerinage de Compostelle. Que ce soit à travers les nombreuses rencontres, la beauté et la variété des paysages, la poésie du chemin, les aventures quotidiennes, les difficultés, les blessures et la fatigue inhérente à l’effort, au fil des kilomètres ce livre vous amènera à découvrir un monde fascinant où le sentiment de liberté et de joie intense se mêlent parfois à celui du doute et du désarroi. Ce livre a été écrit pour ceux qui ont déjà fait le chemin, pour ceux qui s’apprêtent à le faire mais aussi pour tout ceux et toutes celles qui ne le connaissent pas encore ou qui pour différentes raisons ne peuvent pas le faire. Soyez assurés, chers ami(e)s lecteur(ice)s, de ma chaleureuse et cordiale sympathie. Je vous souhaite d’avoir autant de plaisir à lire cet ouvrage que j’en ai eu à l’écrire. » Mâcon, le 27 Mai 2015
Michel SIMONET

simonet

Fiche technique du livre : Format : 148,5×210 mn ; 288 pages ; 80 illustrations couleurs

De nombreux poèmes illustrant chacun le thème de l’étape
Prix : 20 euros + 3 euros de frais de port (en France).
Pour se procurer le livre
– par courrier :
Michel SIMONET
Résidence AZUR
31, rue la Girouette … Bat A 42
71000 MACON
– Ou par mail :  michel.simonet50@sfr.fr
L’ouvrage vous sera expédié dès réception du règlement. Présentation du premier livre de Michel Simonet. Cliquez sur l’icône ci-dessous pour voir la vidéo.
diporama
Un nouveau livre de Céline Anaya Gautier
celine-anaya-gautier

L’ouvrage : Depuis toujours, Céline Anaya Gautier, photographe franco-péruvienne, répète à son fils Santiago qu’il est un petit guerrier des Andes, un descendant direct des Quechuas, et qu’il devra un jour effectuer un rite initiatique pour devenir un petit homme. À lui de choisir quand et comment. À sept ans, Santiago lui demande : « Maman, je veux aller sur mon chemin, le chemin de Santiago de Compostela et je te promets que, même si j’ai mal aux pieds, j’irai jusqu’au bout. » D’abord perplexe, Céline l’avertit de la difficulté de son entreprise, mais elle finit par accepter et décide de l’accompagner dans cette aventure. C’est ainsi que débute, le 22 juin 2014, leur périple vers Compostelle depuis Nogaro. Sur leur chemin, ils croisent des personnages hauts en couleur : Pierre et son taureau, l’alchimiste de la forêt de Castelnau, Jacques le beau géant aux yeux turquoise, et bien d’autres encore… Entre jeux, rencontres inoubliables, larmes, expérience spirituelle, rites de passage, disputes, fous rires et voyage à travers l’espace et le temps, Santiago découvre la vie, le monde et apprend que sa mère est aussi un être humain qui ne sait pas tout et grandit tout autant que lui au fil des kilomètres. Qui accompagne l’autre en réalité ? L’aventure hors du commun d’une mère et son fils : 1200 kilomètres emplis de vie, d’humour et d’émotions.

 

La suite de « Mirabelle veut aller à Compostelle » : Fabienne Sauvageot publie la suite de son livre pour enfants. Le nouvel ouvrage s’intitule : « Mirabelle et Augustin sur le chemin ». Editions Lelyrion www.editions-lelyrion.com

mirabelle

Un nouvel ouvrage, intitulé « Compostelle pour les Nuls », sortira le 26 mars 2015.Au programme : comment naquit la vénération pour Saint Jacques – L’histoire du pèlerinage – Des conseils pratiques, des astuces utiles pour bien préparer votre route – 10 livres à lire avant le départ, 10 lieux magiques, 10 coups de cœur sur les chemins de Saint-Jacques… et bien d’autres choses encore !Vous pouvez le commander ici :   http://amzn.to/1FwZv3A

nuls

Fondateur de l’association Seuil qui organise de longues marches pour des jeunes en difficultés depuis quinze ans, Bernard Ollivier en dresse un premier bilan dans «Marche et invente ta vie» à paraître cette semaine. Editions Arthaud. Marcher pour se reconstruire. C’est l’idée qu’a eu Bernard Ollivier en 2000 quand il fonde l’association Seuil. Le but : accompagner des ados en situation précaire, placés dans des centres éducatifs renforcés, fermés, ou déjà incarcérés. Pendant trois mois, ils partent avec un accompagnateur à la découverte du monde, de l’autre, mais surtout d’eux-mêmes. Le livre recueille les témoignages a posteriori de ces jeunes qui se sont laissés tenter par cette aventure, peu banale à leur âge, qui les a emmenés sur les chemins d’Espagne, d’Italie ou d’Allemagne, de ceux qui sont allés jusqu’au bout, et de ceux qui ont fait marche arrière.

bernard-ollivier
Nouveau livre : Antoine Bertandy publie « Vers Compostelle – Drôles de rencontres ». Cet ouvrage est à la bibliothèque.
bertrandy
Pour ceux qui envisagent de faire le Chemin Portugais il est possible de consulter le site de Flavio Vandoni, www.camminando.eu/wordpress/ qui a une version en Français pour le Chemin Portugais. Cliquez sur l’icône ci-dessous pour y accéder :Pour ceux qui envisagent de faire le Chemin Portugais il est possible de consulter le site de Flavio Vandoni, www.camminando.eu/wordpress/ qui a une version en Français pour le Chemin Portugais. Cliquez sur l’icône ci-dessous pour y accéder :
site

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...